top of page
JOBS.jpg

Les données n'aident pas le secteur du vin. Le savoir, si.

Dernière mise à jour : 6 févr. 2023

«La connaissance est le pouvoir», disait déjà Francis Bacon au XVIe siècle. Mais que signifie concrètement cette phrase souvent entendue dans le secteur vinicole? Comment partager les connaissances pertinentes avec les bonnes personnes ? Et comment créer de la valeur ajoutée sur la base de chiffres?



L'industrie du vin est très fragmentée. Beaucoup d'information se perd en voyageant de la cave à la table du consommateur.


Quelques exemples


On connaît généralement les cépages et le millésime, ainsi que des informations sur le temps et le climat de l'année en question. Toutefois, cela ne dit rien de la qualité du vin. Il est également plus difficile de déterminer la période optimale de consommation du vin ou de savoir si un vin est authentique. C'est pourquoi la contrefaçon est un problème majeur et intimement liée au niveau de connaissance du vin.


Les données n'appartiennent pas seulement à une bouteille de vin, elles peuvent aussi garantir sa valeur et constituer un argument de vente. Elles peuvent également transmettre des informations précieuses à des collègues professionnels. En voici quelques exemples.


Supposons qu'un viticulteur envisage de planter des cépages différents en raison du changement climatique. Il aimerait obtenir des données pour l'aider à effectuer ce changement. Comment les obtient-il ?


Prenons l'exemple d'un négociant en vin ayant identifié une certaine tendance parmi ses clients au cours des dernières années. Pour lui, l'information sur la région viticole moins connue ou reconnue lui ajouterait ainsi qu'à ses clients de la valeur.


C'est exactement là que VERIWINE intervient. Une solution qui favorise l'échange et le partage de connaissances. C'est au fournisseur de connaissances qu'il appartient de décider si cela est gratuit ou monétisé.


C'est ainsi que le savoir se retrouve sur la bouteille


Au cœur de notre solution se trouve un code sur chaque bouteille de vin. Celui-ci garantit l'authenticité du contenu. Un amateur de vin peut scanner le code et vérifie rapidement si la bouteille est authentique. Jusqu'à présent, un tel contrôle était long et coûteux.


Grâce à des capteurs supplémentaires, des facteurs tels que l'humidité, la température et la luminosité peuvent être mesurés tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Cela permet également de garantir la qualité.


Les amateurs de vin ne sont pas seulement des récepteurs passifs d'information. Ils peuvent également partager leurs connaissances et, par exemple, les informer qu'un certain vin a atteint son âge de consommation. Cela permet au vigneron de tirer des conclusions et d'entamer un dialogue avec ses clients finaux. Jusqu'à présent, cela était également très difficile, voire impossible.


Enfin, même des professionnels externes (aujourd'hui, on parlerait plutôt d'«influenceurs») peuvent être impliqués. Par exemple, un grand chef peut suggérer des recettes qui se marient bien avec un certain vin. Ou encore, un expert en vin peut toucher des clients potentiels grâce à ses commentaires.


Faire un usage économique des données agricoles


Les données sur les critères pertinents pour la culture sont déjà monétisées aujourd'hui. Les prévisions météorologiques dans les régions de culture conduisent à des paris parfois élevés sur un millésime. Jusqu'à présent, les viticulteurs étaient à la merci de cet échange. VERIWINE leur permet désormais de partager et même de monétiser leurs connaissances sur les méthodes de culture, les cépages et la transformation, dans une industrie à haut risque, pour diversifier leurs revenus et ainsi se sécuriser.


De même, les viticulteurs qui savent plus précisément qui sont leurs clients - grâce à notre solution - peuvent partager ces informations avec leurs collègues. Ces informations permettent un ciblage plus précis dans le marketing, et donc une meilleure efficacité au niveau de la distribution et de la vente du vin.


Quelle pourrait être la prochaine étape ?


La numérisation a bouleversé de nombreuses industries. En quelques années seulement, les enregistrements physiques ont presque totalement disparu du marché. Aujourd'hui, la plupart de la musique est diffusée en continu. La souveraineté d'interprétation des médias, autrefois une forteresse, a été massivement mise à mal par des plateformes comme Facebook, Twitter, Instagram & Co.


Certes, il n'y a pas de monopoleurs dans le secteur du vin qui doivent craindre de perdre d'énormes parts de marché. Mais ici aussi, la numérisation offre un grand potentiel d'augmentation de la valeur pour toutes les parties.


C'est exactement ce que VERIWINE veut apporter à l'ensemble du secteur. Nous sommes convaincus qu'un réseau simple et intelligent dans lequel les connaissances sont partagées offre une valeur inestimable à toutes les parties impliquées - et offre donc aussi du pouvoir à chacun.

Que voulez-vous savoir ?


Nous serions heureux de vous expliquer VERIWINE personnellement lors d'un appel sans engagement. Nous pourrons ainsi répondre à toutes vos questions et vous expliquer vos avantages individuels. Et bien sûr, nous aimons toujours écouter les vignerons et les négociants lorsqu'ils parlent de leurs défis. De cette façon, nous pouvons continuellement améliorer notre offre. La meilleure façon de le faire est de nous contacter directement ici.



2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page